Je me suis un peu reconnue dans ce billet de Narvic . Est-ce la quarantaine qui donne des appréhensions sur les futures interconnexions réelles/virtuelles ? je cite : « Nous pestons contre l’envahissement du marketing, la dictature de l’instant, l’effacement de la frontière entre le privé et le public, l’exploitation des données personnelles à des fins...